Conseils

 

- relire ses cours le jour même, ou au plus tard la veille du cours suivant.
- faire les exercices. Globalement le travail quotidien à la maison doit atteindre 2 à 3 heures par jour en plus du week-end.
- faire des fiches (il s'agit ici de se constituer un matériel de révision pour la fin de l'année adapté à ses propres besoins et de solliciter un autre mode de mémorisation).
- organiser son travail : sur la semaine et sur la fin de l'année.
- Le cas échéant, lors des révisions, utilise les annales : vous pouvez les trouver à cette adresse : annales


 

Cette épreuve de 3 heures avec un coefficient 1 permet de tester les connaissances des étudiants concernant la constitution et le fonctionnement des différents types de groupements d'affaires.
Les sujets comprennent classiquement des cas pratiques, une ou plusieurs questions de cours et une analyse de documents (arrêt ou autre).
Il importe de travailler régulièrement et d'apprendre par coeur les cours afin d'éviter les confusions entre les différentes formes de groupements. Si l'étudiant apprend régulièrement le cours en refaisant les exercices, il peut obtenir une note satisfaisante car les questions sont récurrentes.


Cette épreuve de 3 heures avec un coefficient 1 permet de tester les connaissances de étudiants concernant les relations individuelles et collectives de travail et la protection sociale.
Les sujets comprennent classiquement des cas pratiques, une ou plusieurs questions de cours et une analyse de documents (arrêt ou autre).
Ici aussi, l'étudiant doit travailler régulièrement. La quantité de connaissances à maîtriser est beaucoup plus importante que pour les autres UE de droit. Le renouvellement, tant du droit applicable que des sujets, en font une épreuve particulièrement exigeante.

 

Cette épreuve de 3 heures avec un coefficient 1 est consacrée à la technique comptable approfondie pour plus de la moitié du programme.

Elle aborde également la profession comptable, l’audit légal des comptes, l'étude d'entités spécifiques (GIE, associations, sociétés civiles...) et une introduction à la consolidation (comptabilité dans un groupe de sociétés).

Comme toute épreuve du DCG, une part importante des points concerne des questions rédactionnelles liées à la connaissance du cours, mais il faut bien souligner que si le cours n'est pas suffisamment connu, de nombreuses erreurs techniques seront commises.


Cette épreuve de 4 heures avec un coefficient 1,5 vise à évaluer la maîtrise des outils du contrôle de gestion :

-  savoir les choisir (connaître les conditions d’application et leurs avantages et limites),

 - savoir les utiliser et les adapter pour faire un diagnostic,

-  savoir en déduire des propositions et prendre du recul sous forme de conseils.

Cette épreuve évalue des compétences techniques et rédactionnelles dans une optique de pilotage de la performance d'une organisation.